Découvrez le nouveau projet d’exposition itinérante en cours de réalisation : « Coup de projecteur sur la biodiversté (in)visible » !

« La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine et le taux d’extinction des espèces s’accélère, provoquant dès à présent des effets graves sur les populations humaines du monde entier », alerte le nouveau et historique rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) qui s’est réunie au printemps 2019 à Paris. 1.000.000 espèces sont menacées d’extinction.

Des «changements transformateurs» sont donc nécessaires pour restaurer et protéger la nature. Tous les citoyens doivent en être acteurs. Cependant la majorité d’entre eux reste ignorante en matière de biodiversité et très peu au courant des recherches scientifiques et des nouvelles découvertes dans ce domaine. Les programmes scolaires sont aussi très pauvres en éducation à la biodiversité et dans certains territoires les enfants, citoyens de demain, n’ont pas accès aux outils de sensibilisation à la nature.

« Biodiversité » est un terme commun que l’on peut lire et entendre partout dans les médias qui nous entourent. Le grand public pense en connaitre le sens et les contours sans s’y intéresser particulièrement car ce mot fait partie maintenant du langage commun. Cependant, en dehors du monde scientifique et des personnes proches de la nature et de sa conservation, peu de personnes en connaissent réellement la définition, les composantes et les enjeux. Pour beaucoup, la biodiversité est un terme associé à la forêt tropicale ou aux récifs coralliens.

L’objectif principal de notre projet d’exposition est de tenter de modifier l’état des connaissances des visiteurs, scolaires et grand public, en les incitant à pousser leur questionnement au-delà des clichés et des idées préconçues qu’ils peuvent avoir de la biodiversité, idées véhiculées via les médias et la culture populaire.

Dans cette optique nous proposons de déconstruire l’image commune de la biodiversité en mettant en lumière celle que la majorité du grand public ignore, la biodiversité (in)visible !

Nous mettrons l’emphase sur la multitude d’espèces méconnues du grand public et qui pourtant font partie de notre univers et qui constituent parfois des maillons essentiels du fonctionnement des écosystèmes. Nous aspirons à créer chez le visiteur un impact émotif positif en provoquant la surprise et l’émerveillement plutôt que le désintérêt ou la peur que peuvent susciter ces espèces méconnues.

Nous souhaitons aussi provoquer le questionnement en exposant les biais liés à la surreprésentation de certains espèces ou groupes taxonomiques dans les parcs zoologiques, les médias mais aussi dans la recherche scientifique.

Nous aimerions aussi faire découvrir la recherche scientifique en écologie ainsi que l’engagement des chercheurs dans ce domaine et nous l’espérons, développer la conscience environnementale, susciter des changements de comportements et des vocations chez nos visiteurs notamment chez les jeunes.

Sous la thématique principale de la biodiversité (in)visible nous avons dégagé 3 sous-thèmes :

  1. La biodiversité cachée, c’est-à-dire difficilement accessible à l’Homme.
  2. Les inventaires de biodiversité, pour mieux connaitre la répartition des espèces de par le monde et aller à la découverte d’espèces encore inconnues.
  3. La biodiversité oubliée, trop commune ou pas assez esthétique pour qu’on y porte une attention particulière.

Le travail intellectuel de conception de l’exposition Coup de projecteur sur la biodiversité (in)visible a démarré fin 2019. Les commissions scientifique et muséo-pédagogique ont été constituées, les contenus scientifiques ont été définis par 2 étudiantes de master en stage au printemps 2020 et validés par la commission scientifique. La vulgarisation de ces contenus est en cours de finalisation par l’une des stagiaires qui a souhaité continuer à travailler sur ce projet dans le cadre d’un volontariat au service civique. Ces contenus ainsi qu’une proposition scénographique ont été envoyés en fin d’année 2020 à la commission muséo-pédagogique pour validation.
Donc dès ce début janvier 2021, comme planifié au début du projet, l’exposition aura été entièrement conceptualisée et nous passerons à la phase de création des supports de l’exposition. Fin 2021, l’exposition sera prête à partir à la rencontre de ses publics…si nous arrivons à réunir tous les financements nécessaires.

Nous avons pour 2021 sollicité l’aide de la Région Occitanie et de la Métropole 3M -Montpellier Méditerranée Métropole : nous croisons maintenant les doigts !

                    

         

Université de Montpellier -Direction de la Culture Scientifique et du Patrimoine Historique

Maison départementale de l’environnement -Domaine de Restinclieres

Les étudiants concepteurs

 Jeanne Sudre Stagiaire M1 2019 Définition des contenus

 Solène Le Fur Stagiaire M1 2020 Rédaction du document d’intention

 Jeanne Briche Stagiaire M1 2020 Recherches bibliographiques et rédaction des contenus 

Noémie Duron Stagiaire L3 Définition des contenus et recherche de partenaires financiers

Stéphane Combe Stagiaire Licence pro 2021 Conception Infographique

 Owen Oberrieder Stagiaire Licence pro 2021 Création de capsules vidéo d’interview

Fanny Juillard Stagiaire M1 2021 Adaptation des contenus de l’exposition pour les scolaires

Honorine Moulins Stagiaire M2 2020 Recherches bibliographiques et rédaction des contenus

VSC 2020-2021 Chargée de projet exposition